Psychiatrie de la douleur

Les douleurs chroniques, c’est-à-dire de longue durée ou récurrentes, conduisent souvent à des souffrances de l’âme, qui inversement aboutissent à vrai dire souvent à des douleurs mentales et physiques.

La psychiatrie au Centre de la douleur de Nottwil a pour mission d’identifier les troubles mentaux possibles et leur lien avec la douleur chronique. Les patients souffrant de douleurs se retrouvent avec un fardeau inattendu pour un certain nombre de maladies mentales telles que la dépression, les troubles anxieux ou les troubles de la personnalité ; près des deux tiers des personnes touchées souffrent de troubles graves du sommeil. En particulier, le cercle vicieux Douleur – Anxiété – Dépression doit être reconnu et traité de façon multidimensionnelle. Cependant, un certain nombre de maladies psychiatriques sont également associées à la douleur. Ces dernières doivent être reconnues et traitées en conséquence. 

Patientengespräch im Zentrum für Schmerzmediziin


Thérapie moderne de la douleur

La thérapie moderne de la douleur s’est développée à partir des anciens modèles de traitement uniquement centrés sur l’aspect physique pour finalement aboutir à des approches thérapeutiques dites multimodales. Cela signifie la combinaison et l’apport simultané d’approches de traitement physiques, psychologiques et sociales, et cela correspond au modèle dit biopsychosocial de la douleur et de la thérapie. Par conséquent, une psychothérapie de la douleur (voir sous «Psychothérapie de la douleur») et/ou une évaluation psychiatrique et, si nécessaire, un traitement sont des composants indispensables d’une thérapie de la douleur chronique finalement couronnée de succès. 

Notre offre de traitements

  • Le diagnostic psychiatrique spécialisé au Centre de la douleur de Nottwil inclut la collecte de résultats psychologiques détaillés (état psychique), l’inclusion de la personnalité avec sa biographie individuelle (anamnèse), l’enregistrement des facteurs mentaux et sociaux tels que la situation professionnelle, le style de résolution des problèmes, l’expérience subjective de stress et les facteurs de risque. Si nécessaire, outre la discussion approfondie avec le psychiatre, des questionnaires, des instruments de dépistage et des échelles sont utilisés comme outil pour obtenir des informations.

  • Si un traitement psychiatrique est recommandé, il peut être commencé et poursuivi au Centre de la douleur de Nottwil. Cependant, il est également possible de prendre contact avec un psychiatre de votre choix près de votre lieu de résidence. Le principal objectif est ici une psychopharmacothérapie suivie individuellement en combinaison avec les autres médicaments que vous avez pris, ce qui peut avoir des effets positifs sur l’expérience et l'assimilation de la douleur en plus des effets souhaités sur l’état mental réel. De plus, le traitement peut être effectué en relation étroite avec la psychothérapie de la douleur de notre centre dans le cadre de méthodes psychothérapeutiques individuelles et/ou en groupe. 

Notre spécialiste

  • Dr méd. Sven Brockmüller; MSc en médecine antidouleur pluridisciplinaire

    Chef de la médecine de la douleur psychiatrique-psychologique

    Chef de la médecine de la douleur psychiatrique-psychologique
    Chef de la psychiatrie, Médecin chef Neurologie ZSM
    Médecin spécialiste en neurologie, psychiatrie et
    psychothérapie (D)
    Spécialiste Douleur (SSED)
    Thérapie spéciale de la douleur (A)