Psychothérapie de la douleur

Comme tous les domaines de la vie (travail, famille, loisirs) sont affectés au cours de la chronicisation de la douleur, de nombreux patients souffrent non seulement physiquement (perte de performance) mais aussi mentalement. Cela se traduit par des maux tels que la dépression, l’irritabilité, la nervosité, les troubles du sommeil, les tensions, l’anxiété, les crises d'angoisse, les difficultés de concentration, l’impuissance et l’intensification de la douleur. 

Gespräch im Zentrum für Schmerzmedizin

Diagnostic

Le diagnostic psychothérapeutique de la douleur sert à détecter les maladies ou troubles psychiques et à éclaircir différentes questions : comment le patient gère-t-il ses douleurs ? À quelles restrictions est-il soumis ? A-t-il développé des angoisses ou une dépression dans l’évolution ? Comment se présente la situation en famille ? Y a-t-il des problèmes professionnels ?

Behandlung

Schmerzpsychotherapie wird sowohl in Einzelgesprächen als auch in Gruppen durchgeführt. Ziel ist es, dem Patienten zu helfen, seinen Alltag trotz chronischer Schmerzen erfolgreich zu bewältigen sowie eine bestmögliche Schmerzlinderung und Steigerung der Lebensqualität zu erreichen.

  • Les consultations individuelles de psychothérapie permettent d’aborder de manière personnalisée la situation du patient. Quelles sont ses douleurs ? Qu’est-ce qui les soulage ? Qu’est-ce qui lui fait du bien et lui fait plaisir ? À l’aide d’entretiens et d’exercices, la personne concernée affronte ses pensées, ses sentiments et ses sensations corporelles afin de répondre à ses préoccupations. Il peut s’agir avant tout de la douleur elle-même, mais aussi d’autres sujets liés aux douleurs. L’objectif peut être de mieux maîtriser et soulager les douleurs, de traiter d’autres symptômes psychiques (p. ex. anxiété, dépression, troubles du sommeil) ou de favoriser une bonne gestion des contraintes et des ressources personnelles.

  • Les thérapies de groupe portant sur  la psychologie de la douleur apportent des informations sur les douleurs chroniques et leur maîtrise. Les membres du groupe apprennent à gérer au mieux leurs douleurs grâce à des techniques de relaxation par exemple, la division des activités ou des thématiques telles que « douleur et stress ». De nombreuses thérapies de groupe sont interdisciplinaires : elles associent des éléments de psychothérapie, d’ergothérapie et/ou de médecine de la douleur.

  • Le Biofeedback (fr. : feedback des procesuss physiques) est un terme générique qui désigne diverses techniques thérapeutiques utilisées avec beaucoup de succès depuis plusieurs années en psychothérapie de la douleur, mais aussi dans le traitement d’autres problèmes de santé tels que l'hypertension artérielle, le TDAH, l’épilepsie, l’acouphène, l’incontinence et les troubles du sommeil. Les signaux corporels, tels que la tension musculaire au niveau des épaules et de la nuque, sont enregistrés à l’aide de capteurs et présentés au patient sur un écran par le biais d’un programme informatique. Cette information de rétroaction peut alors être utilisée pour aider les patients à soulager les tensions au niveau des épaules et de la nuque.

    Biofeedback im Zentrum für Schmerzmedizin
  • En médecine antidouleur, la capacité de relaxation est un élément important de la thérapie, car les tensions peuvent être à la fois la cause et la conséquence des douleurs chroniques. Différentes techniques de relaxation, p. ex. la relaxation progressive de Jacobson (RPJ) ou le training autogène, ont montré leur utilité. La RPJ permet de dénouer les muscles grâce à un enchaînement prédéfini, dans une alternance de légère tension suivie d’une détente. Une bonne technique de respiration favorise une relaxation plus profonde. Le repos et la sérénité physiques ont un effet positif sur les douleurs et aident à réduire le stress. Cette méthode peut être apprise en séance individuelle ou en groupe.

    Simples à apprendre, ces techniques doivent toutefois être pratiquées régulièrement. Elles permettent à la personne concernée d’améliorer la perception de son corps et de sortir plus tôt du cercle vicieux des douleurs et des tensions musculaires. Outre la RPJ, des exercices de visualisation sont utilisés, comme le « lieu de calme et de détente ». Le centre de la douleur propose également de l’hypnose, de la méditation de pleine conscience et des exercices de respiration.

     

  • L’hypnose est une méthode thérapeutique éprouvée utilisée avec succès dans le traitement de la douleur. Le principe est le suivant : la conscience est d’abord placée dans un état modifié, appelé transe hypnotique, semblable à du sommeil. Cette transe hypnotique peut modifier la perception de la douleur de façon à ce que les douleurs paraissent moins vives une fois éveillé.

    L’hypnose va bien au-delà de la simple médecine antidouleur : elle peut également activer et renforcer les ressources du patient et ainsi améliorer sa qualité de vie. Il est également possible de modifier ce qui provoque ou ce qui fait perdurer la douleur, p. ex. de travailler sur des traumatismes ou des peurs, ou de les dénouer par l'hypnose. Le patient garde le contrôle de lui-même tout au long des séances, même pendant la transe hypnotique. L’hypnose est particulièrement efficace en association avec d’autres thérapies antidouleur, comme la psychothérapie centrée sur la personne, la physiothérapie ou l’acuponcture.

Prise en charge des coûts

Les coûts de toutes les offres de traitement psychothérapeutiques de la douleur sont pris en charge par les caisses maladie et les assurances accidents.

Nos spécialistes

  • Dr. med. Sven Brockmüller, MSc für interdisziplinäre Schmerzmedizin

    Leitung psychiatrisch-psychologische Schmerzmedizin

    Leiter Psychiatrie, OA Neurologie ZSM
    Facharzt für Neurologie, Psychiatrie und
    Psychotherapie (D)
    Schmerzspezialist (SGSS)
    Spezielle Schmerztherapie (A)

  • Lic. phil. Cornelia Zink

    Psychotherapeutin

    Körperzentrierte Psychotherapeutin 

  • Dr phil Daniel Lacher

    Psychothérapeute

    Thérapeute en biofeedback

  • Julia Kaufmann, MSc

    Psychologue

  • Suzan Celik, MSc

    Psychologue