Chiropraktik

Chiropratique

Universelle et individuelle

La chiropratique correspond sommairement au traitement manuel de troubles fonctionnels de l’appareil locomoteur, et en particulier de la colonne vertébrale. Le spectre d’application est très large, il n’y a aucune limite d’âge et les résultats sont surprenants.
Après un entretien confidentiel, un examen clinique et des radiographies, le chiropraticien établit un diagnostic et débute une thérapie personnalisée.

 

Expérience et compétence

Dans l’organisation du Centre suisse des paraplégiques, la chiropratique est rattachée au service ambulatoire. L’infrastructure polyvalente et l’étroite collaboration avec d’autres spécialistes permettent de garantir un traitement de qualité de la première à la dernière étape.
La personne responsable est le Dr Ernst W. Schroeder, chiropraticien. Après une formation spécifique et des études spécialisées de plusieurs années aux États-Unis, il dispose aujourd’hui d’une grande expérience professionnelle pratique. Spécialiste indépendant, il consulte au CSP et gère son propre cabinet à Berne.


Stationnaire et ambulatoire

La chiropratique fait partie intégrante de l’offre de rééducation intégrale de paraplégiques et tétraplégiques admis au CSP en service stationnaire. En ambulatoire, la chiropratique est également accessible aux personnes valides.

Par exemple, dans le cas des troubles et maux suivants :

  • Coup du lapin

  • Maux de tête (tensions, migraines)

  • Attaques de vertige

  • Torticolis

  • Lombalgie

  • Douleurs lombaires chroniques

  • Sciatique, hernie discale

  • Problèmes d'articulations : épaules, coudes, mains, hanches, genoux et pieds

  • Troubles organiques, surtout chez les bébés et enfants en bas âge : Infections ORL, coliques du nourrisson, asthme


Manuelle et mécanique

Parmi plus d’une centaine de techniques chiropratiques, celle du mécanisme de chute et de l’instrument thérapeutique est l’une des plus efficaces.
Un mécanisme de chute intégré dans une table permet d’obtenir une force précisément réglée et de déplacer des pièces de la surface de la table de quelques centimètres vers le bas. Ce mouvement est transmis aux segments individuels de la colonne vertébrale sans luxation de cette dernière.
L’instrument thérapeutique donne une impulsion directe à la vertèbre. Afin que la puissance reste faible, la vitesse est élevée. Les traitements musculaires permettent de compléter la thérapie.

 

Causes et effets

Des blocages segmentaires fonctionnels de la colonne vertébrale peuvent avoir plusieurs origines. Dès la naissance, il peut arriver que certaines vertèbres «se bloquent», comme un tiroir qui se coince. De plus en plus souvent, les douleurs et les restrictions de mouvements sont des conséquences graves ou secondaires d’accidents et de blessures; p. ex. suite à des collisions en voiture, des chutes, de mauvaises techniques de travail (lever et poser des charges), d’usure progressive liée au travail, aux loisirs ou au sport. La colonne vertébrale n’est pas la seule concernée par ce problème, il peut s'agir aussi des articulations, des mains, des épaules, des genoux, des coudes et des pieds.
L’objectif du chiropraticien est de rétablir l’harmonie de mouvement de la totalité de la colonne vertébrale, ou de mettre en mouvement les différents segments vertébraux.

 

Traitement et techniques

Des manipulations et techniques spécifiques permettent d’activer les mécanismes complexes des réflexes. Ceci a une influence sur la statique et les fonctions de la colonne vertébrale. Le traitement d’un segment particulier vise en réalité toujours l’ensemble. En effet, lorsque la douleur est localisée, elle ne se trouve très souvent plus à son point d’origine.
Les douleurs lombaires sont souvent générées par des vertèbres cervicales coincées ou bloquées. Un traitement conforme à cette méthode permet en outre de soulager les troubles organiques et d’activer de façon générale les capacités d’auto-guérison du patient.

 

La chiropratique permet dans de nombreux cas de soulager durablement des douleurs, voire d’éviter des opérations.

Reconnue et assurée

La chiropratique est née aux États-Unis, où cette méthode thérapeutique a été utilisée pour la première fois en 1895 par David D. Palmer. Par la suite, c’est lui qui a également fondé la première école d'enseignement de cette pratique. En Suisse, la chiropratique est pratiquée depuis 1931, bien qu’elle était illégale au départ. Malgré la vive réticence des médecins conventionnels, cette nouvelle méthode thérapeutique s’est imposée petit à petit.
Entre-temps, la chiropratique s’est largement ancrée. Les frais sont entièrement couverts par les caisses d’assurance maladie ou les assurances accidents. Et ce, même lorsque le patient prend rendez-vous sans recommandation du médecin de famille (sauf HMO et modèle de médecin de famille).

Notre spécialiste

Contact

  • Cabinet Nottwil

    Mardi et jeudi
    Téléphone +41 41 939 53 77

  • Cabinet Berne

    Lundi, mercredi, vendredi
    Téléphone +41 31 352 66 88

Vous pourriez également être intéressé(e) par

Adhérez maintenant et touchez le montant de soutien pour bienfaiteurs de CHF 250 000 en cas de coup dur.

Faites un don maintenant et soutenez nos projets en faveur des paralysés médullaires.