Jugendrehabilitations-Wochen

Projet Semaines de rééducation pour adoles-cents

Chaque don compte

Sélectionner le montant du don

Quelle que soit la somme, vous apportez une contribution importante pour les personnes paralysées médullaires.

Vers une vie autonome!

C'est un projet unique qui soutient les jeunes adultes à mener une vie aussi autonome que possible. Pendant trois semaines, ils travaillent de manière intensive à leurs objectifs afin de se rapprocher de leur indépendance.

 

Jugendrehabilitations-Wochen
Jugendrehabilitations-Wochen

Pourquoi ce projet est-il si important?

Assurer le suivi et l’accompagnement des personnes en fauteuil roulant tout au long de leur vie est indispensable pour plus d’un titre. Pour ces personnes, l’autonomie, l’autodétermination ainsi que l’insertion par le sport et la réinsertion sociale sont des objectifs à atteindre très importants, en plus de l’assistance médicale et thérapeutique. Si l’on veut obtenir une plus grande égalité des chances et une meilleure qualité de vie pour les adolescents, il faut agir le plus tôt possible. Les sujets de préoccupation des adolescents en chaise roulante sont très similaires à ceux des adolescents valides :  relations, vêtements, physique et tout ce qui est tendance et stylé. Ils veulent être autonomes et s'en sortir, si possible, sans l'aide des autres. 

Quel est le programme des semaines de rééducation pour adolescents

Les jeunes passent trois semaines à Nottwil. Chacun reçoit des objectifs individuels à atteindre au cours de ces trois semaines. Les personnes en fauteuil roulant rencontrent différents obstacles qu'il faut surmonter. Apprenez-en plus dans les photos et dans le texte plus loin. 

  • <p>Utiliser les escalators va de soi pour les per-sonnes valides. En revanche, c'est un défi pour les personnes en chaise roulante pour lequel il faut beaucoup d'entraînement.</p>
  • <p>L'entraînement en ville à Lucerne fait partie intégrante des semaines de rééducation pour adolescents. Sur cette photo, on voit les jeunes utiliser l'Euro-Key pour la plateforme élévatrice de la Kappelbrücke. Lors de cet exercice, ils s'entraînent à se déplacer tout seul en public.</p>
  • <p>Les excursions en commun font aussi partie du programme. A la ferme Eyhof à Nottwil, les jeunes peuvent dormir sur la paille. La ferme héberge aussi les chevaux de l'hippo-thérapie.  Le contact avec les chevaux a non seulement une utilité thérapeutique, mais également un effet psychique pour les jeunes.</p>
  • <p>Les adolescents ont l'opportunité d'évoquer des sujets qui préoccupent les para et tétra-plégiques. Mais aussi des sujets typiques, comme les vêtements, sortir et tout ce qui «déchire». Et ils trouvent parfois des amis pour la vie. </p>
  • <p>Le sport est un sujet important. Les per-sonnes en fauteuil roulant doivent avoir un corps entraîné. Le transfert de la chaise rou-lante au lit, sur le canapé et dans la voiture demande beaucoup d'efforts. Au cours des semaines de rééducation pour adolescents, les jeunes peuvent essayer différents sports, comme le handbike ou encore la course en chaise roulante, et ainsi trouver le sport qui leur convient. </p>

Utiliser les escalators va de soi pour les per-sonnes valides. En revanche, c'est un défi pour les personnes en chaise roulante pour lequel il faut beaucoup d'entraînement.

L'entraînement en ville à Lucerne fait partie intégrante des semaines de rééducation pour adolescents. Sur cette photo, on voit les jeunes utiliser l'Euro-Key pour la plateforme élévatrice de la Kappelbrücke. Lors de cet exercice, ils s'entraînent à se déplacer tout seul en public.

Les excursions en commun font aussi partie du programme. A la ferme Eyhof à Nottwil, les jeunes peuvent dormir sur la paille. La ferme héberge aussi les chevaux de l'hippo-thérapie.  Le contact avec les chevaux a non seulement une utilité thérapeutique, mais également un effet psychique pour les jeunes.

Les adolescents ont l'opportunité d'évoquer des sujets qui préoccupent les para et tétra-plégiques. Mais aussi des sujets typiques, comme les vêtements, sortir et tout ce qui «déchire». Et ils trouvent parfois des amis pour la vie. 

Le sport est un sujet important. Les per-sonnes en fauteuil roulant doivent avoir un corps entraîné. Le transfert de la chaise rou-lante au lit, sur le canapé et dans la voiture demande beaucoup d'efforts. Au cours des semaines de rééducation pour adolescents, les jeunes peuvent essayer différents sports, comme le handbike ou encore la course en chaise roulante, et ainsi trouver le sport qui leur convient. 

  • Se déplacer sur le trottoir : il y a partout des bords ou des petites rampes pour arriver sur le trottoir et le quitter. Les personnes va-lides ne s'en rendent souvent pas compte, mais cela relève un grand défi aux per-sonnes en chaise roulante.
  • S'entraîner aux manœuvres en fauteuil roulant: comment se remettre dans la chaise sans aide après une chute 
  • Entraînement cuisine: les mouvements des bras et mains sont souvent également limités. Quels sont les moyens auxiliaires qui facilitent la préparation, p. ex. pour utili-ser un fouet ? Comment planifier pour man-ger à midi
  • Sondes: les personnes blessées médullaires ont souvent des troubles de la fonction vé-sicale et intestinale. Ainsi, si les jeunes sont en mesure d'effectuer l'autosondage, ils ga-gnent en indépendance car il ne faut plus faire appel au service d'aide et de soins à domicile. Ils peuvent voir leurs amis sans aide, passer la nuit ailleurs et n'ont plus de soins à l'école ou au travail.

Des amis pour la vie

  • Yannik* habite dans les Grisons, dans un village un peu isolé. Blessé médullaire, il vit très retiré et sa maman, inquiète, ne lui laisse aucune liberté. Une collaboratrice de chez ParaHelp a rendu visite à la famille et a constaté des tensions.

    De retour à Nottwil, elle raconte à la responsable des semaines de rééducation que Yannik sera idéal pour le programme de la rééducation pour adoles-cents. L'idée s'est concrétisée et Yannik a participé aux semaines de rééducation pour adolescents à Nottwil. Sa motivation n'était pas au top et cela se voyait. Il n'a guère parlé aux autres jeunes. Mais un autre garçon extrêmement sociable, Simon*, n'était pas la première fois à Nottwil pour les semaines de rééducation. Il essayait plusieurs fois d'aborder Yannik, mais toujours en vain. Mais Simon n'a pas lâché prise et a fini par avoir de la chance ! Au bout des trois semaines, ils étaient amis et le sont encore.

    Yannik a eu le droit de rendre visite à son ami sans accompagnant, chose impensable avant cette réé-ducation. 

    *Les prénoms ont été modifiés.

Financement du projet

  • Les objectifs sont définis pour chaque adolescent. Ces semaines de rééducation pour adolescents sont onéreuses et demandent beaucoup de ressources humaines. Les contributions de l'AI ne suffisent pas pour couvrir les frais.

    •    CHF 165 360: coût global de la rééduca-tion pour adolescents
    •    CHF 13 780: coût par jeune pour 3 se-maines
    •    CHF 725: forfait journalier accordé par jeune
    Cette offre ne pourrait pas exister sans dons par les particuliers et les fondations. La plus-value pour les jeunes est énorme

Semaines de rééducation pour adolescents 2019

Soutenez les jeunes adultes sur leur chemin vers une vie autonome.

N'hésitez pas à nous contacter. Nous renseignons avec plaisir à propos de ce superbe et important projet. 

Dons à caractère général

Nos coordonnées bancaires

Fondation suisse pour paraplégiques
6207 Nottwil

IBAN 
CH14 0900 0000 6014 7293 5 

Compte postal 
60-147293-5