chantral-im-rollstuhl

Projet de don aide directe pour les personnes touchées

Jede Spende zählt

Spendenbetrag auswählen

Egal in welcher Höhe, Sie leisten einen wichtigen Beitrag für Querschnittgelähmte.

L’histoire de Chantra

Chantra avait 23 ans et faisait un voyage de fin d’études en Croatie. C’était magnifique jusqu’à ce que sa vie bascule... Elle saute tête devant dans la piscine, là où l’eau n’est pas profonde. Un bruit énorme... Chantra n’arrive plus à bouger. Les collèges réagissent rapidement et sortent Chantra, inconsciente, de l’eau et alertent l’ambulance. Quand celle-ci n’arrive pas, ils la transportent eux-mêmes à l’hôpital. Les médecins font des radios et constatent que deux vertèbres sont sectionnées. Après huit de route, Chantra arrive dans une clinique spécialisée où elle est opérée. Le lendemain, la Rega l’amène au Centre suisse des paraplégiques où elle commence une rééducation intense.

« Quand j’ai repris conscience, je ne pouvais plus parler et j’ai été ventilée et nourrie par voie artificielle. »

Retrouver une vie autodéterminée

Au début de sa rééducation, Chantra a mis une heure pour mettre son pantalon et ses chaussettes – aujourd’hui, ce sont encore 20 minutes. Grâce aux soins, à l’ergothérapie et à la physiothérapie, Chantra a appris à devenir de plus en plus indépendante.

Pour réaliser ces succès, il faut un réseau de prestations dans lequel travaillent des équipes de thérapie soudées en faveur des personnes touchées. L’exemple de Chantra montre l’importance d’un concept de traitement moderne, adapté aux besoins individuels. Il faut alors développer ce concept afin d’assurer le meilleur soutien possible pour les para et tétraplégiques à l’avenir.

 

  • Bild im Vollbild öffnenchantra-beim-malen-header
  • Bild im Vollbild öffnendirekthilfe-wohneinrichtung_kompr
  • Bild im Vollbild öffnenchantra-beim-anziehen
  • Bild im Vollbild öffnen810_4393_kompr
  • Bild im Vollbild öffnenArbeiten in der ParaWork

Peindre à l’atelier de récréation est un changement agréable au quotidien thérapeutique intense des personnes touchées. En même temps, l’activité favorise la motricité fine.

La rééducation, qui dure quatre à douze mois selon la gravité de la lésion, est à peine commencée qu’on se met déjà à anticiper ce qu’il faudra entreprendre en termes de logement et de travail. À ce stade, les architectes se penchent sur les transformations à envisager tandis que les coaches soutiennent la personne touchée sur le plan de la réinsertion professionnelle. De plus, la propre mobilité est très importante pour une personne paralysée médullaire.

Il faut aussi réapprendre à s’habiller. Les patientes et patients reçoivent alors des conseils et astuces. 

Les personnes touchées doivent apprendre à faire le transfert du fauteuil roulant dans la voiture, sur le lit ou le canapé. Pour y arriver, il faut beaucoup d’entraînement et de force. 

ParaWork propose des conseils en matière d’orientation professionnelle et de gestion de carrière aux personnes blessées médullaires. L’ancien métier est évalué il faut trouver des solutions sur mesure avec les personnes touchées. 

Faire un don maintenant pour aider les blessé-es médullaires.

Accompagnement professionnel à vie.

Le soutien de la Fondation suisse pour paraplégiques ne s’arrête pas à la sortie de clinique ou à la fin de la rééducation car elle accompagne les paralysé-es médullaires tout le long de leur vie.

Une paralysie médullaire engendre des frais subséquents importants. L’Aide directe de la Fondation suisse pour paraplégiques vient en aide là où le besoin s’en fait le plus ressentir. Acquérir des moyens auxiliaires et le fauteuil roulant, adapter la voiture et transformer la cuisine et la salle de bain. La douche devrait être à plain-pied et suffisamment grande pour un fauteuil roulant. La cuisine est aussi adaptée pour que Martha Gasser puisse accéder au lavabo. Quelques frais sont pris en charge par l’AI ou l’assurance accidents – mais pas tous. Souvent, ce sont les petites choses qui apportent une grande amélioration aux personnes paralysées médullaires.

« Ma maison était tout sauf accessible en fauteuil roulant, il fallait même prendre un escalier pour entrer. Impensable de rentrer dans ma maison sans le soutien par la Fondation suisse pour paraplégiques. » Martha Gasser, Isenthal (UR)

badzimmer
martha-gasser-in-der-kueche
Faire un don et soutenir les personnes en chaise roulante.

Demandes et contact

Dons à caractère général

Nos coordonnées bancaires

Fondation suisse pour paraplégiques
6207 Nottwil

IBAN 
CH14 0900 0000 6014 7293 5 

Compte postal 
60-147293-5