urs-lussmann_header

« Partir une fois en Afrique, le pied! »

Le rêve d'enfant d’Urs Lussmann se réalise : le Zurichois paraplégique est parti le 9 novembre 2019 avec sa toute vieille Volkswagen Passat en direction de l’Afrique pour l’offrir à une personne paralysée médullaire. 🎁  
Urs a-t-il atteint son objectif ?

Texte: Tamara Reinhard 
Vidéo: Urs Lussmann
Photos: Jörg Henze

Urs commente son voyage

Quelques entrées de son journal

  • <p><em><span><span><span lang="EN-US" xml:lang="EN-US" xml:lang="EN-US"><span><span><span>3 mois avant de partir </span></span></span></span></span></span></em></p>

<p><span><span>Cet accompagnateur professionnel de 51 ans qui travaille depuis 13 ans avec des délinquants a pris une décision en janvier 2019 : au mois de novembre direction l’Afrique. Complexes, ses préparatifs de voyage lui ont demandé du temps. Son but : aller en Gambie au volant de sa voiture spécialement adaptée aux besoins d’une personne en fauteuil roulant pour offrir celle-ci à un ou une paralysé-e médullaire là-bas. </span></span></p>
  • <p>9 novembre 2019 - départ de Zurich</p>

<p>Urs n’est pas parti tout seul: son ami Jörg l’accompagne.</p>

<p> </p>
  • <p><span lang="FR" xml:lang="FR" xml:lang="FR">10 novembre 2019 - en route vers l’Espagne:</span></p>

<p><span><span>Urs et Jörg n’ont mis que le strict nécessaire dans la voiture. 🚗 Mais il restait de la place pour quelques fauteuils roulants réparés et quelques moyens auxiliaires utiles.</span></span></p>
  • <p>12 novembre 2019 - arrivée à Algésiras:</p>

<p><span><span><span><span><span><span>Les deux amis font 2400 km en 4 jours. Avec ce voyage, un rêve d’enfant se réalise pour Urs. Il a toujours voulu partir en Afrique tout seul. 💪 Son bilan intermédiaire: «Nous sommes fatigués. Mais tout se passe comme sur des roulettes» 💪</span></span></span></span></span></span></p>
  • <p><em>16 novembre 2019 - direction Sahara occidental:</em><br />
Heureusement sans panne, mais avec un incident avec les forces de l’ordre au Maroc : la police les a arrêtés pour excès de vitesse de 15 km/h. Ce qui a coûté 150 dirhams, soit 15 francs. 💰💰 Urs raconte: «Ils étaient gentils, mais nous avons quand même essayé de rouler un peu plus lentement.»</p>
  • <p><em>17 novembre 2019 - arrivée dans le Sahara occidental:</em><br />
Urs : « Nous roulons chaque jour pendant 8 heures. C'est fatigant, mais très beau. Mais je n’ai presque pas de temps pour moi-même. Rouler, monter la tente, manger, prendre soin du corps. Puis, c’est dodo dans le sac de couchage. Mais c’est le pied. » ❤  </p>
  • <p><span><span><em>23 novembre 2019 – Traversée du Sahara</em></span></span></p>

<p><span><span>1000 kilomètres de pistes, sable et cailloux à volonté par 45 C°. Je me suis ensablé à deux reprises. Si elle n'avait pas eu de protection de dessous de caisse, la voiture n’aurait pas pu venir à bout du désert.</span></span></p>
  • <p><span lang="FR" xml:lang="FR" xml:lang="FR">30 novembre 2019 - arrivée en Gambie</span></p>

<p><span><span><span><span><span><span>À leur arrivée en Gambie, Urs a visité des projets durables et cherché un nouveau propriétaire pour sa voiture. En même temps, à l’occasion de la Saint-Nicolas 🎅, Urs a fait cadeau de ses fauteuils roulants de sport à deux garçons de l’Interior Academy en Gambie. « Ils étaient tout contents, » raconte Urs.</span></span></span></span></span></span></p>
  • <p><em>7 Décembre 2019 - <span lang="FR" xml:lang="FR" xml:lang="FR">Remise de la voiture</span></em></p>

<p><span><span><span><span><span><span>Urs n’a pas trouvé preneur pour sa voiture car les personnes blessées médullaires n’ont pas le droit d’obtenir un permis de conduire en Gambie. « C’était dur d’accepter, » dit-il. « Mais je suis content que la voiture se trouve maintenant chez Dresden-Banjul-Organisation. Elle aura sûrement un nouveau propriétaire un jour. »</span></span></span></span></span></span></p>

3 mois avant de partir 

Cet accompagnateur professionnel de 51 ans qui travaille depuis 13 ans avec des délinquants a pris une décision en janvier 2019 : au mois de novembre direction l’Afrique. Complexes, ses préparatifs de voyage lui ont demandé du temps. Son but : aller en Gambie au volant de sa voiture spécialement adaptée aux besoins d’une personne en fauteuil roulant pour offrir celle-ci à un ou une paralysé-e médullaire là-bas. 

9 novembre 2019 - départ de Zurich

Urs n’est pas parti tout seul: son ami Jörg l’accompagne.

 

10 novembre 2019 - en route vers l’Espagne:

Urs et Jörg n’ont mis que le strict nécessaire dans la voiture. 🚗 Mais il restait de la place pour quelques fauteuils roulants réparés et quelques moyens auxiliaires utiles.

12 novembre 2019 - arrivée à Algésiras:

Les deux amis font 2400 km en 4 jours. Avec ce voyage, un rêve d’enfant se réalise pour Urs. Il a toujours voulu partir en Afrique tout seul. 💪 Son bilan intermédiaire: «Nous sommes fatigués. Mais tout se passe comme sur des roulettes» 💪

16 novembre 2019 - direction Sahara occidental:
Heureusement sans panne, mais avec un incident avec les forces de l’ordre au Maroc : la police les a arrêtés pour excès de vitesse de 15 km/h. Ce qui a coûté 150 dirhams, soit 15 francs. 💰💰 Urs raconte: «Ils étaient gentils, mais nous avons quand même essayé de rouler un peu plus lentement.»

17 novembre 2019 - arrivée dans le Sahara occidental:
Urs : « Nous roulons chaque jour pendant 8 heures. C'est fatigant, mais très beau. Mais je n’ai presque pas de temps pour moi-même. Rouler, monter la tente, manger, prendre soin du corps. Puis, c’est dodo dans le sac de couchage. Mais c’est le pied. » ❤  

23 novembre 2019 – Traversée du Sahara

1000 kilomètres de pistes, sable et cailloux à volonté par 45 C°. Je me suis ensablé à deux reprises. Si elle n'avait pas eu de protection de dessous de caisse, la voiture n’aurait pas pu venir à bout du désert.

30 novembre 2019 - arrivée en Gambie

À leur arrivée en Gambie, Urs a visité des projets durables et cherché un nouveau propriétaire pour sa voiture. En même temps, à l’occasion de la Saint-Nicolas 🎅, Urs a fait cadeau de ses fauteuils roulants de sport à deux garçons de l’Interior Academy en Gambie. « Ils étaient tout contents, » raconte Urs.

7 Décembre 2019 - Remise de la voiture

Urs n’a pas trouvé preneur pour sa voiture car les personnes blessées médullaires n’ont pas le droit d’obtenir un permis de conduire en Gambie. « C’était dur d’accepter, » dit-il. « Mais je suis content que la voiture se trouve maintenant chez Dresden-Banjul-Organisation. Elle aura sûrement un nouveau propriétaire un jour. »

Que ce soit en fauteuil roulant ou non - parcourir 7000 km en voiture en si peu de temps est éreintant, avec ou sans fauteuil. Urs et son ami ont fait plus de 1000 km sur des pistes en terre battue ou de sable. « Pour partir à la découverte de l’Afrique, il faut être prêt », assure Urs après son voyage. L’écart entre les riches et les pauvres a été très difficile pour lui : « On ne peut presque pas le gérer. »

Il a rencontré beaucoup de personnes très cordiales et serviables pendant son périple. « J’ai toujours été traité comme les autres. » Les gens de là-bas n’ont pas fait de manières face à son handicap, ce qu’il a trouvé très agréable. « Mais il faut savoir que la Maurétanie, le Sénégal et la Gambie ne sont pas très développées. » Urs trouve que l’on ne peut pas s’attendre à ce que l’infrastructure, les routes et bâtiments soient accessibles en fauteuil roulant.

 

« Il y a des problèmes plus importants que les rampes ou les trottoirs sans obstacles. »

 

Retour en Suisse

Urs est rentré chez lui avec beaucoup de souvenirs superbes. Son rêve de partir en Afrique et faire quelque chose d’utile pour d'autres personnes,  blessées médullaires ou non, s’est réalisé. Il prévoit déjà de repartir en Gambie au mois de mars 2020 - en avion cette fois-ci - pour découvrir encore mieux le pays.

Vous pourriez également être intéressé(e) par

Inscription à la newsletter

Devenir membre
Devenir membre

Adhérez maintenant et touchez le montant de soutien pour bienfaiteurs de CHF 250 000 en cas de coup dur.

Devenir membre
Dons
Dons

Faites un don maintenant et soutenez nos projets en faveur des paralysés médullaires.

Dons