Rang 6 Badeunfall Blog - Schweizer Paraplegiker Stiftung

Sauter dans l'eau n'est pas sans danger

Le soleil brille, la température monte – c'est la période des vacances. Se baigner dans l'eau fraîche des lacs, rivières et piscines est une idée très séduisante. Mais attention, sauter dans l'eau n'est pas sans danger. Chaque année, des personnes subissent une lésion de la moelle épinière suite à un accident de baignade. Etant donné que ce sont souvent les vertèbres cervicales qui sont endommagées lors d'un plongeon, les personnes touchées se retrouvent tétraplégiques. Cela signifie qu'elles sont non seulement paralysées des jambes (comme c'est le cas pour les paraplégiques), mais que la fonction de leurs mains et bras est aussi limitée.

Texte : Elias Bricker
Photographies : Fondation suisse pour paraplégiques

La sixième cause d'accident

Alors qu'il n'existe pas de statistiques au niveau national, on constate que les accidents de baignade en été sont l'une des causes les plus fréquentes d'une paralysie médullaire consécutive à un accident parmi les patients au Centre suisse des paraplégiques. Seuls les accidents de voiture, de moto, de ski et domestiques sont plus fréquents. Et ce sont surtout les jeunes qui sont concernés : 56% de tous les accidents de baignade entraînant une paralysie médullaire, surviennent chez les 16 à 30 ans. De plus, les hommes sont plus touchés que les femmes. Les tétraplégiques passent en moyenne neuf mois en rééducation. Chaque accident de baignade en est un de trop car on aurait pu l'éviter la plupart du temps.

 

La Fondation suisse pour paraplégiques recommande de respecter les consignes suivantes :

  1. Ne jamais sauter dans des eaux troubles ou inconnues. 
  2. Ne pas plonger dans l'eau peu profonde. 
  3. Ne pas risquer d'épreuve de courage ou de défi. 
  4. Ne pas consommer d'alcool ou de drogues avant ou pendant la baignade. 
  5. Observer les panneaux d'avertissement ou d'interdiction (p. ex. aux embarcadères ou au bord du bassin).
Badeunfall als häufige Ursache für Querschnittlähmung - Schweizer Paraplegiker Stiftung

Les personnes qui deviennent paraplégiques passent en moyenne six mois en rééducation au Centre suisse des paraplégiques où elles bénéficient du meilleur traitement médical possible par les spécialistes sur place. Les tétraplégiques passent parfois jusqu'à une année à Nottwil pour se préparer au nouveau quotidien. Parallèlement au suivi ambulatoire tout au long de la vie, les blessés médullaires peuvent compter sur la Fondation suisse pour paraplégiques pour un retour réussi au sein de la famille, du travail et de la société. Il faut savoir qu'une paralysie médullaire entraîne des coûts élevés pour les personnes touchées – que ce soit pour adapter le fauteuil roulant, transformer le logement, la voiture et le poste de travail ainsi que des transports spéciaux. 

Afin que les personnes ainsi éprouvées n’aient pas à s’inquiéter encore de soucis financiers, les membres de l'Association des bienfaiteurs touchent, en cas de paralysie médullaire consécutive à un accident, avec dépendance permanente du fauteuil roulant, un montant de soutien unique de 250 000 francs. 1,8 million de personnes sont déjà membres de l'Association des bienfaiteurs de la Fondation suisse pour paraplégiques.

Ceci pourrait vous également vous intéresser

En Suisse, un jour sur deux, une personne subit une lésion médullaire et devient paralysée médullaire.

Une paralysie médullaire entraîne des frais subséquents importants, p. ex. pour l’adaptation de l’appartement ou de la voiture. Devenez donc membre de l’Association des bienfaiteurs de la Fondation suisse pour paraplégiques et touchez 250 000 francs en cas de coup dur.

Devenez membre maintenant

Adhérez maintenant et touchez le montant de soutien pour bienfaiteurs de CHF 250 000 en cas de coup dur.

Faites un don maintenant et soutenez nos projets en faveur des paralysés médullaires.