Quel métier pour moi ?

Un outil nommé « job matching» a été développé à Nottwil pour faciliter la réinsertion professionnelle. Il permet la meilleure adéquation possible avec son métier.

L’outil « job matching »

Il faut d’abord répondre à un certain nombre de questions sur une échelle de zéro à cinq avant de démarrer sa recherche. À partir de là, les spécialistes de la réinsertion professionnelle de Nottwil en déduisent des profils et des stratégies pour aider les blessés médullaires à réussir leur réinsertion sur le marché de l’emploi. L'outil « job matching » qui permet aux spécialistes de la réinsertion de cibler encore mieux la recherche du métier susceptible de convenir. Plus le profil « colle », plus on est satisfait, donc productif, plus
on exerce sa profession tout en ménageant sa santé, et plus les chances de garder son emploi longtemps augmentent.

« Il a une utilité directe pour les blessés médullaires »

Recherche d’adéquation avec 1600 métiers

Ce nouvel outil de « job matching » permet de rapprocher les aptitudes physiques et intellectuelles ainsi que les souhaits et besoins avec les réalités professionnelles de 1600 métiers. Grâce à la représentation graphique des profils qui en résultent, les professionnels en orientation peuvent se faire une idée des chances qu’a un blessé médullaire de continuer à exercer son ancien métier et du chemin à parcourir pour pouvoir accéder au métier souhaité. Souvent, une réorientation professionnelle s’impose avec formation complémentaire ou reconversion professionnelle à la clé, quand il n’y a pas moyen d’adapter le poste occupé jusqu’alors en jouant sur les conditions de travail. Grâce au « job matching », on peut comparer le profil de la personne et celui du poste visé, passer en revue ensemble objectifs professionnels et mesures de soutien nécessaires. Cela devrait être pratique, lors des pourparlers avec les organismes payeurs, pour justifier la pertinence des moyens à mettre en œuvre.

Ein «Job Matching»-Tool unterstützt die Wiedereingliederung, indem es Menschen und Berufe optimal aufeinander abstimmt

« ... incroyable comme c’est motivant »

ParaWork verra la mise en application de cet outil au printemps 2020. Il n’est pas appelé à remplacer les experts en réinsertion professionnelle, mais facilitera leur travail au niveau de la planification, de la documentation et de l’évaluation des mesures appropriées. «C’est incroyable comme cela peut être motivant pour un patient de voir sur le graphique ce qu’il a réussi à améliorer à force de travailler, en l’espace de deux mois », explique Marina Nützi, psychologue de formation, qui rapporte que les personnes touchées réussissent mieux à tourner la page de leur vie active passée et mettre le curseur sur un nouvel avenir professionnel.

Cet outil né à Nottwil est l’aboutissement d’un long travail de recherche (cinq ans) entre la Recherche suisse pour paraplégiques (RSP) et ParaWork. «Nous tenions à ce que le fruit de nos efforts soit transposable dans la pratique clinique, qu’il ait une utilité directe pour les blessés médullaires », ajoute Marina Nützi.

Ceci pourrait également vous intéresser

Adhérez maintenant et touchez le montant de soutien pour bienfaiteurs de CHF 250 000 en cas de coup dur.

Faites un don maintenant et soutenez nos projets en faveur des paralysés médullaires.