Active wird 20 – feiern Sie mit uns

On ne fête pas ses 20 ans tous les jours

Cela fait donc deux décennies qu’Active Communication soutient l’inclusion et le progrès de personnes ayant des restrictions. Ensemble avec nos clients, partenaires et des pionniers, nous avons beaucoup réalisé, mais on ne s’arrête pas là. À l’occasion de ses 20 ans, Active Communication prépare non seulement un gâteau, mais aussi beaucoup d’informations et un échange à propos des technologies d’assistance. 

Ce grand anniversaire est une bonne occasion de dire merci en organisant des manifestations spécialisées du printemps à l’automne ainsi que le grand événement d’anniversaire le 9 novembre 2019, et de projeter le chemin que nous allons parcourir ensemble.

  • Notre cadeau d’anniversaire pour les spécialistes : des « mini-colloques » gratuits d’une demi-journée chacun proposés par Active Communication en collaboration avec différents établissements qui vous fournissent des informations à propos des technologies d’assistance et la communication assistée. Apprenez plus concernant les sujets actuels ainsi que leur application et utilisation au quotidien.

  • The Assistive Technology Forum (ATF) for leading international players

    Active Communication a renforcé son réseau à l’étranger. Nous souhaitons promouvoir et renforcer cet échange précieux parmi les fournisseurs et partenaires leaders sur la scène internationale. L’anniversaire d’Active Communication en 2019 est une excellente occasion pour créer le Forum des technologies d’assistance ATF et de l’organiser en Suisse pour la première fois.

  • Nous fêtons nos 20 ans samedi 9 novembre 2019 au Centre suisse des paraplégiques à Nottwil. Soyez les bienvenus pour rejoindre la fête !

    Nous fêtons nos 20 ans samedi 9 novembre 2019 au Centre suisse des paraplégiques à Nottwil. Soyez les bienvenus pour rejoindre la fête !

    Il y aura bien sûr du café et du gâteau, mais aussi des invités spéciaux sur scène, nous vous montrerons les moyens de communication actuels pour les personnes ayant des restrictions, nous vous offrons un aperçu du campus de la Fondation suisse pour paraplégiques en faisant une visite du nouvel espace visiteurs ParaForum, sans oublier la musique qui assurera le côté convivial.

    Venez faire un tour, informez-vous des technologies d’assistance, discutez des tendances et développements et trinquez à notre anniversaire.

    Nous nous réjouissons d’ores et déjà de passer une journée intéressante « Jeunesse et handicap – quelles sont les perspectives professionnelles ? ». Nous nous réjouissons de vous accueillir.

  • Active Communication, depuis 1999.

    Cela fait donc 20 ans qu’Active Communication soutient l’inclusion et le progrès de personnes ayant des restrictions. À cette occasion, Active Communication prépare non seulement un gâteau, mais aussi beaucoup d’informations et un échange à propos des technologies d’assistance.

    Trouvez ici un aperçu des événements prévus pour l’anniversaire.

Active Stories

Des anecdotes au sujet d’Active Communication – quatre petites histoires qui épatent, étonnent et font sourire

  • Ils sont encore très jeunes, 24 et 26 ans, et se connaissent à peine lorsqu’ils créent leur petite entreprise. À ce moment-là, Fiore Capone et Ivan Zavagni sont loin d’imaginer qu’elle aura un tel essor. Comment ces jeunes hommes ont-ils été amenés à fonder Active Communication en 1999 ?

    Ils avaient tous deux la même vision des choses

    Ivan Zavagni fait un apprentissage d’électronicien à Zurich. Pendant ses loisirs, il organise des week-ends de détente pour personnes porteuses d’une paralysie cérébrale ainsi que des camps de vacances pour malentendants. Après son apprentissage, il travaille dans un foyer pour handicapés – non pas parce que son job d’électronicien ne lui plaît pas « mais parce que le contact humain lui manque », dira-t-il en ajoutant : « Je n’avais pas envie de ne voir que des câbles à longueur de journée. » Jusqu’au jour où il se dit qu’il pourrait conjuguer les deux.

    Après son apprentissage, Fiore Capone, lui aussi électronicien, se retrouve à gérer l’équipe d’un atelier de réparation d’appareils électroniques grand public. Puis, le hasard fait qu’il rencontre quelqu’un qui vend des aides techniques. Conquis par cette activité fascinante, Fiore Capone commence à travailler pour lui. Puis, vu la demande dans le domaine des moyens auxiliaires, la nécessité d’embaucher une personne supplémentaire ne tarde pas à se faire sentir. C’est alors que Ivan Zavagni postule.

    Dès le premier entretien d'embauche, celui-ci est convaincu que ce poste est fait pour lui ; il a enfin trouvé un emploi qui le comblera. Lorsqu’il prend ses fonctions, il est accueilli par Fiore Capone et apprend que le chef a décidé de poser ses valises en Angleterre.

    Peu de moyens financiers

    Qu'allait-il advenir ? Fiore Capone propose de reprendre ce qu’a laissé le chef et de fonder leur propre entreprise. Ivan Zavagni, qui connaît à peine son nouveau collègue, hésite un moment, quoi de plus normal ? Puis, réflexion faite, il tranche. Fidèles à leurs ambitions, les deux jeunes gens montent leur entreprise à deux. Avec l’ancien chef, les choses sont vites réglées. Et malgré un compte en banque peu garni, une banque de proximité finit par débloquer un crédit de sorte que leur affaire démarre. Non sans atermoiements, mais sans avoir à fournir de garanties. Par bonheur, le directeur de la banque de l’époque avait en effet été séduit par leur engouement et leur passion.

    Leur alliance n’en est que plus bénéfique pour la jeune pousse, du fait de leurs caractères très différents. Fiore Capone qui adore les chiffres s’occupe de la gestion, Ivan Zavagni du contact avec les clients. Ils travaillent main dans la main, et leur duo tient bon pendant toutes ces années, animés tous deux par une seule et unique volonté, celle de métamorphoser la vie de personnes hors normes par des choses normales.

    Nous vous invitons à lire la suite, à découvrir les décisions clés qui ont jalonné le devenir de l’entreprise et comment 372 trous percés un à un permettront de référencer 5000 articles…

  • Les débuts – ils travaillent tous deux jour et nuit, portés par leur idéal

     « On réparait même les téléviseurs pour pouvoir boucler les fins de mois », se souvient Fiore Capone, l'un des fondateurs de Active Communication dont les premières années ont été tout sauf faciles pour lui et son associé, Ivan Zavagni. Nos rentrées d'argent suffisaient à peine pour payer le loyer de notre local dans une ancienne écurie à Mettmenstetten (ZH) qui ressemblait plus à un garage qu'à autre chose.

    Aussi renoncent-ils tous deux à se verser un salaire régulier. « On prenait juste le strict minimum pour vivre », explique Fiore Capone. « Heureusement qu'on habitait tous les deux chez nos parents et qu'on avait la vieille Fiat Uno de la mère d'Ivan comme voiture commerciale. » C'était la seule façon de ne pas être dans le rouge.

    L'entreprise se met à exporter

    Les deux jeunes entrepreneurs y ont toujours cru, travaillant comme des forcenés, s'occupant de leurs clients pendant la journée, réglant les problèmes et remédiant aux défauts des moyens auxiliaires le soir au téléphone avec leurs fabricants américains. En comparaison avec les produits que conçoit Active Communication aujourd'hui, ceux des débuts étaient encombrants et d'une aide limitée pour les utilisateurs. Puis, au tournant du siècle, la modernité de leurs aides techniques acquiert une telle notoriété que Active Communication commence à exporter et se vite fait un nom dans cette niche de marché.

    Les efforts d'Ivan Zavagni et de Fiore Capone ont fini par porter leurs fruits. Deux ans après sa création, Active Communication embauchait son premier collaborateur. Puis, ce fut l'emménagement dans de nouveaux locaux à Steinhausen dans le canton de Zoug, un jalon pour cette jeune entreprise – qui disposera alors d'un espace suffisamment grand et d'un équipement adéquate pour continuer à prospérer.

    Une décision pleine de bon sens

    Le temps qu'il fallait pour assembler ne serait-ce qu'un seul moyen auxiliaire de la marque Eigenbau – était énorme : il fallait souder une vingtaine de pièces détachées, percer 372 trous et visser 372 ampoules... En général, il leur fallait la journée à Fiore Capone et Ivan Zavagni pour un seul produit. « On a vite compris la nécessité de mieux tirer parti de notre temps », explique Fiore Capone. Cette prise de conscience a été très importante pour nous et notre entreprise.

    Depuis lors, Active Communication, qui travaille étroitement avec les fabricants, s'est spécialisée dans le domaine du conseil en matière de moyens auxiliaires utilisés pour la communication, y compris dans le secteur de l'aménagement des environnements professionnels informatiques et des contrôleurs d'environnements. Cela permet un retour d'expérience très fécond pour la mise au point de nouveaux moyens auxiliaires.

    Nous vous invitons à lire le prochain volet de l'histoire de Active Communication, comment cette entreprise a réussi le pari de fournir des appareillages optimisés au plus haut point, tout en résistant à la pression tarifaire de la Confédération et comment cette jeune pousse est devenue une filiale de la Fondation suisse pour paraplégiques …

  • Les liens se resserrent du fait des défis Financiers

    « Nous n'avons pas eu besoin de créer un besoin », poursuit Fiore Capone, le gérant de Active Communication. « Nous avions une réelle demande, nos solutions ont eu la cote dès le début. Quand on a besoin d'un moyen auxiliaire, on en a besoin. Un point c'est tout. »

    C'est pourquoi leur carnet de commandes s’est tout de suite rempli, dès la création de Active Communication en 1999. Autre élément décisif, la concurrence dans le domaine des technologies d'assistance était assez rare en Suisse alémanique et au Tessin, à l'exception d'un fournisseur assez important. Si bien que Active Communication n'a cessé de s'agrandir d'année en année jusqu'à employer une quarantaine de personnes aujourd'hui.

    L'étau des défis imposés par la Confédération

    Vu la hauteur sous plafond au siège de l'entreprise à Steinhausen, les deux jeunes associés installent un faux plafond dans leurs locaux pour y entreposer le matériel et éviter d'avoir à louer une surface plus grande. Car, même si sa croissance est constante, la jeune pousse ne roule pas sur l'or. Le soir et le week-end, le père des deux fondateurs et leurs collèges leur donnent un coup de main.

    Le problème principal de Active Communication est qu'avec son activité principale - le conseil et l'appareillage - elle rentre tout juste dans ses frais. L'entreprise et ses clients souffrent d'une pression tarifaire constante de la part de la Confédération et la nouvelle tarification de l'assurance invalidité (AI) en vigueur depuis 2016 pour les moyens auxiliaires n'arrange pas les choses, bien au contraire. « L'AI ne prend en charge qu'un appareillage simple et approprié », explique Fiore Capone. « Ce n’est pas toujours facile de savoir ce que cela signifie en clair. Pour nous, c'est la qualité de vie de notre client qui prime. »

    Dans le giron de la Fondation suisse pour paraplégiques

    En 2017, Active Communication fusionne avec les fournisseurs de moyens auxiliaires leaders de Romandie, ce qui lui permet d'assurer sa pérennité et d'augmenter les synergies : efficacité accrue sur le plan des appareillages, offre plus étoffée et suppression des franchises dont les personnes touchées faisaient parfois les frais. En résumé, Active Communication parvient à réduire ses coûts même si, pour le gros de son activité (appareillage tarifé), le seuil de rentabilité n'est toujours pas atteint. Seules les activités qui ne sont pas couvertes par les assurances sociales – dans le domaine de l'appareillage à l'international sont rentables et permettent d'équilibrer les domaines déficitaires par le biais de subventions croisées. « Nous avons fait ce qu'il fallait en fusionnant », s'exclame Fiore Capone. « Maintenant, ça va être à la Confédération de plancher à nouveau sur ses tarifs. »

    Avec la fusion, Active Communication est à présent une filiale de la Fondation suisse pour paraplégiques. « Cela renforce notre image de marque et notre visibilité », pense Fiore Capone. « La Fondation suisse pour paraplégiques est une enseigne connue et puissante, son rayonnement ouvre des portes. »

    Nous vous invitons à lire le prochain volet qui aborde les retombées positives du progrès technique sur l'appareillage de nos clients, l'engagement de Active Communication sur le plan de la formation de ses collaborateurs et l'état d'esprit qui caractérise son équipe…

  • « Le moteur qui nous fait avancer jour après jour »

     « Il y a une vingtaine d'années, on était content quand on avait réussi à faire marcher un appareil », raconte Fiore Capone, fondateur et gérant de Active Communication. Les moyens auxiliaires d'assistance à la communication étaient d'énormes engins à l'époque et leurs fonctions limitées, si on compare avec ce qui se fait aujourd'hui. Leur degré de sophistication et leur multifonctionnalité ont fort augmenté ces dernières années. « L'arrivée de l'iPad a tout révolutionné », poursuit Fiore Capone. « D'un coup, avec l'Ipad, les possibilités sont infinies pour nos clients.»

    Des évolutions techniques exigeantes pour les conseillers

    La formidable marche du progrès offre des possibilités sans cesse renouvelées tant à nous-mêmes qu'à nos patients. Les conseillers doivent faire face à une complexité technologique grandissante. Pour la plupart des collaborateurs de Active Communication, il faut qu'ils puissent se débrouiller seuls au quotidien. Comme les conseillers se déplacent chez les clients, ils se rendent mieux compte de leurs besoins chez eux, à l'école ou sur leur lieu de travail.

    D'où la nécessité pour Active Communication d'investir dans la formation de ses nouveaux collaborateurs. « Les nouvelles recrues mettent entre neuf mois et un an pour être pleinement opérationnelles », explique Fiore Capone, le chef d'entreprise. « Parce qu'il n'existe pas d'apprentissage ciblé pour ces postes de conseiller. Cela touche à plusieurs métiers à la fois. Nous sommes en fait des experts en interface, au carrefour entre les technologies et l'homme. D'où la difficulté qui se pose à nous sur le terrain de l'embauche et la nécessité de planifier le recrutement longtemps à l'avance, poursuit-il.

     « Active Communication investit donc beaucoup de temps et déploie beaucoup d'efforts en termes de personnel pour que son équipe continue d’être performante », continue-t-il. « Nous avons la chance d'avoir une équipe formidable qui s'investit à fond, qui s'intéresse énormément aux avancées technologiques et pour qui le relationnel avec les personnes en situation de handicap compte beaucoup, c'est une motivation qui est là depuis le début. Ce n'est que grâce à l'inlassable engagement de nos collaborateurs que nous sommes en mesure d'appareiller près de 2000 clients chaque année et de leur apporter une grande expertise afin de les aider à retrouver le chemin de l'indépendance et de la participation, autant que faire se peut. »

    Une motivation sans faille

    Vingt années se sont écoulées entretemps. Ce n'est pas rien, surtout que les deux entrepreneurs n'ont rien perdu de leur ferveur. Ivan Zavagni a quitté la direction de l'entreprise à la fin de l'année 2018 pour se consacrer à nouveau aux clients et au développement de produits. Sa motivation de fournir des choses normales à des personnes hors norme n'a pas pris une seule ride. « C'est merveilleux et très gratifiant quand on voit quelle qualité de vie nos solutions rendent à nos clients et toutes les possibilités qui s'offrent à eux grâce à ces solutions », ajoute Fiore Capone. « C'est un véritable moteur pour nous jour après jour. »

     

    Meet Active : le samedi 9 novembre 2019, une date à retenir. Nous vous invitons à venir fêter avec nous notre 20e anniversaire sur le campus de la Fondation suisse pour paraplégiques à Nottwil. Nous comptons sur vous.

    Ces festivités seront l'occasion de vous offrir café et friandises, de vous présenter non seulement les dernières nouveautés dans le domaine des moyens de communication pour personnes en situation de handicap, mais aussi des invités surprises qui montront sur scène. Vous pourrez jeter un œil dans les coulisses du campus de la Fondation suisse pour paraplégiques et visiter le nouvel espace visiteurs Paraforum où la musique sera elle aussi au rendez-vous.

    Nous vous convions aux 20 ans de Active communication, venez vous renseigner sur les technologies d’assistance, discuter tendances et évolutions lors de cette fête qui s'annonce belle. Nous nous réjouissons d’ores et déjà de passer une journée intéressante qui traitera du sujet « Jeunes et handicap – quelles perspectives professionnelles ? ». Au plaisir de vous accueillir. À très bientôt.

Envie de rester au courant ?

Vous trouverez à tout moment des informations actuelles concernant nos activités d’anniversaire sur ce site, via notre newsletter et sur notre page Facebook.

Ceci pourrait également vous intéresser

Adhérez maintenant et touchez le montant de soutien pour bienfaiteurs de CHF 250 000 en cas de coup dur.

Faites un don maintenant et soutenez nos projets en faveur des paralysés médullaires.